Vlaamse_LeeuwC’est un fait, pour la énième fois, l’Assemblée Nationale a votée en faveur d’une mauvaise réforme de François Hollande, à savoir la fusion des régions Nord Pas de Calais Picardie.

Dans son article du 15/06/2014 « Pourquoi la réforme des régions ne sera pas un succès? » Den Draed avait expliqué pour cette réforme ne serait d’aucune efficacité.

Le problème de cette réforme est qu’elle aura de nombreux impacts négatifs sur la Flandre française :

  • La Flandre française était déjà en minorité dans la région Nord Pas de Calais, elle le sera d’autant plus dans la nouvelle région.
  • Si nous regardons vers les subventions que les associations de Flandre française reçoivent, nous pouvons nous apercevoir que au plus haut se trouve l’institution, au plus bas est le montant. So l’on ajoute à cela que les départements vont disparaître, alors les associations ont un gros problème.
  • Afin de gagner en légitimité, la nouvelle région va tout faire pour créer une culture commune ou renforcer la culture « ch’ti – picarde ». Nous avons déjà entendu de certains que les deux régions ont une culture commune. Cela veut dire que comme la région Nord Pas de Calais le fait actuellement, ils vont tout faire pour faire disparaître la culture flamande en France.

Si nous résumons la situation:
=> la Flandre Française sera de plus en plus sous pression mais aura dans le même temps, de moins en moins de moyens pour se promouvoir
=> Des dossiers comme l’enseigenement du Flamand de France et du Néerlandais auro,t encore plus de mal à avancer.

Que pouvons-nous faire pour sauver la Flandre française ?

La solution à cette nouvelle donne n’est pas facile. Les associations de Flandre française vont devoir faire plus avec moins. Elles vont devoir être encore plus efficaces et trouver de nouvelles sources de financement.

  • Elles vont devoir faire en sorte que le Flamand de France soit plus présent avec moins de moyens.
  • Elles vont devoir faire en sorte que le flamand de France soit enfin enseigné de façon définitive avec un soutien politique réduit.

Il ya différents nouveaux éléments avec lesquels il faut tenir compte :

  • Ces dernières années, de nouvelles associations telles que Flandres TV, l’ANVT, Zannekin… ont vu le jour.
  • Le crouwdfunding est une nouvelle source de financement, comme par exemple en Bretagne pour une école diwan)
  • Des autres régions, une conclusion importante est arrivée : Faire du lobby auprès des politiques n’est pas toujours très utile, le mieux est de concurrencer les services publics comme le fait par exemple Diwan avec l’enseignement.

Nous avons donc :

  • Un nouvel éco-system qui est en train de se développer en Flandre française
  • De nouveaux moyens de financer des projets
  • De nouveaux moyens pour faire pression sur les politiques.

Comme c’est le cas en Bretagne, il est important de créer de nouvelles synergies qui soient suffisamment importantes, quelques idées :

  • Diffuser des leçons de flamand de France sur Flandres TV et les financer grâce à de la publicité pour les producteurs locaux.
  • Fabriquer et vendre des autocollants « Pas de publicité en français et en Flamande de France ».
  • Vendre aux restaurants et aux magasins des plaquettes « pousser », « tirer », « toilettes », « sortie de secours » … en français et en Flamand de France.
    • Grâce à à des sites tel que Plaquematic, il est facile de créer ce type d’autocollants et de plaquettes.
  • …..

Ce genre d’initiatives a deux effets, d’un côté l’accroissement de la présence de la langue, de l’autre l’apport de ressources financières.

A côté de ces dernières, d’autres initiatives devront être prises à terme comme par exemple la création de partis politiques propres à la Flandre française. La Bretagne ainsi que l’Alsace ont bien leurs propres partis politiques avec Strollad Breizh et Unser Land.