Langues_regionales_franceLe gouvernement français l’a décidé, il y a trop de régions en France, les départements doivent disparaître. L’exemple à suivre est l’Allemagne.

L’idée est louable, il y a en effet trop d’échelons, les régions n’ont aucun pouvoir mais l’application de cette idée est désastreuse, pourquoi ?

Les parisiens n’ont rien compris ou ne veulent rien comprendre de la philosophie allemande

Les régions ne reçoivent pas assez de pouvoirs de la part de Paris

Ce qui fait le succès du modèle allemand n’a rien à voir avec le fait que les lands soient grands ou petits mais avec le fait que ces derniers ont de larges et profonds pouvoirs. Les lands allemands ont chacun leur propre constitution, leur propre services secrets .. un ministre président à leur tête. Ils sont en charge de l’économie, de l’éducation, de la culture … De plus, ils participent à la politique fédérale par l’intermédiaire du Bundesrat.

=> Ce type de transfert de pouvoirs ne se trouve nulle part dans la réforme du gouvernement français.

La composition des régions est un jeu de Légo pour parisien

En Allemagne, certains lands historiques ont fusionné (pas les plus petits ou les plus grands) à la suite d’un référendum, le land de Nordrhein-Westphalen en est un exemple de résultat. Si vous regardez la carte de l’Allemagne, vous vous apercevrez que les lands sont de taille très variables. C’est ainsi que les lands de Brême et de Hambourg datent respectivement de 849 et de 810 et sont relativement petits en comparaison aux lands de Bavière ou de Baden-Württemberg.

=> En France, c’est le gouvernement qui va décider. La population n’a rien à dire, ce qui me fait plus penser à la Chine communiste qu’à l’Europe.
=> Les fusions sont basées sur le nombre d’habitants, la superficie et non sur l’histoire ou sur l’identité des régions.

Au contraire de ce qu’affirme le gouvernement français, des régions fortes ne sont pas souhaitées

Si vous souhaitez des régions fortes, il ne suffit pas uniquement de transférer des pouvoirs, il faut également faire en sorte que ces régions ont de fortes et authentiques identités à la différence de la région Nord Pas de Calais.

=> Paris ne veut plus perdre de pouvoir. Le président Hollande l’a clairement dit lors de son dernier discours à Bruxelles, il l’applique également au niveau des régions. Tout reste à Paris.
=> En France, il y a trois régions ayant une identité forte, la Corse, la Bretagne et l’Alsace. La situation en Corse reste inchangée afin de limiter le risque d’attentat. L’Alsace doit fusionner avec la Lorraine et la Bretagne ne récupère pas les Pays de Loire.
=> A côté de ceci, le Flandre et la Catalogne française restent imbriquées dans leurs régions.

Conclusion

Une réforme intelligente des régions ferait en sorte que :

=> Les régions reçoivent plus de pouvoirs.
=> La composition des régions se fasse sur base de leur identité et non sur base de leur superficie ou de leur nombre d’habitants et ceci après un référendum.

Comment appliquer une réforme intelligente en Flandre française ?

La Flandre française devrait en fait être séparée de la région Nord Pas de Calais. Du fait que la Flandre française est plutôt petite, les pouvoirs des institutions suivantes à savoir ; La région, le département, la communauté urbaine de Dunkerque et les différentes communautés de commune devraient être regroupées dans une seule entité.

A côté de cela, la Flandre française aurait des pouvoirs concernant l’éducation, la culture et l’économie.

Cette réforme donnerait à la Flandre française toutes les clefs pour sa propre réussite sans être dépendante du bon vouloir de Paris.